Fin de l'isolation à 1 euro : quelles conséquences pour les aides ?

Dimanche 20/06/2021 - 08:19
Particuliers : la sécurisation des travaux de rénovation énergétique grâce aux professionnel du bâtiment

Revu à la baisse depuis le 1er mai 2021, le dispositif d’isolation des combles et des planchers à 1 euro, dit “d’isolation à 1€”, a pris fin de manière définitive au 30 juin 2021. Qu’en est-il désormais des aides à l’isolation ?

L’isolation à 1 euro, c’est quoi ?

Pour mémoire, ce coup de pouce à l’isolation avait été créé en 2005 dans le cadre d’une action gouvernementale plus globale en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique. A cet effet, un programme de certificats d’économies d’énergie (CEE) avait été mis en place à destination des fournisseurs d’énergie. L’objectif étant de les impliquer financièrement à hauteur des volumes livrés. Le CEE n’était donc pas une subvention de l’État, mais une obligation financière à l’encontre des entreprises polluantes, en faveur des particuliers. Notamment par la prise en charge de leurs travaux d’isolation de planchers ou de combles perdus. En contrepartie, le particulier versait 1 euro symbolique.

Pourquoi ce revirement ? 

D’abord, pour mettre un terme aux arnaques et abus contre-productifs de la part de certains professionnels du bâtiment et au manque d’exigence des particuliers quant à la qualité des travaux effectués. Parmi ces abus, l’utilisation d’isolants dangereux ou non adaptés susceptibles de générer des incendies. Désormais, même le démarchage téléphonique pour la réalisation de ce type d’isolation est interdit.  
L’autre objectif du gouvernement est d’améliorer l’efficacité des travaux en faveur de la performance énergétique. Il s’agit de recentrer les aides aux particuliers pour la rénovation de l’ensemble de leur logement et non plus sur des parties isolées (toit, murs extérieurs, planchers, portes et fenêtres, systèmes de chauffage et de production d’eau chaude). 

Quelles sont les aides auxquelles j’ai droit ?

Des aides publiques à l’isolation demeurent disponibles, comme l’éco-prêt à taux zéro. Tous les propriétaires et copropriétaires peuvent en bénéficier. A condition que le logement à rénover soit déclaré comme résidence principale et achevé depuis plus de deux ans. Les travaux devront être effectués par un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement (RGE).
L’éco-prêt à taux zéro est plafonné à 30 000 € (50 000€ depuis 2022) et le montant alloué varie selon le nombre d’actions engagées : 10 000 € pour 1 action, 20 000 € pour 2 actions et 30 000 € pour un bouquet de 3 actions ou pour une rénovation globale. La durée de remboursement est fixée à 20 ans et il est possible de contracter un second prêt dans les 5 ans suivant la souscription du premier si la somme prêtée n’excède pas 30 000 €. 

Quoi qu’il en soit, si vous avez des devis en cours pour engager des travaux d’isolation et que vous voulez bénéficier du CEE, signez-les avant le 30 juin. 

Je souhaite échanger avec un conseiller Croissance Verte pour en savoir plus sur les aides à l’isolation ! 
 

Conseils

Pour vous faire accompagner dans vos travaux de rénovation, nos conseillers Croissance Verte, experts en rénovation énergétique sont à votre disposition pour répondre à toutes vos questions. Croissance Verte, partenaire de confiance, est à même de vous accompagner de A à Z dans votre projet. N’hésitez pas à contacter nos équipes. Ce service est gratuit et sans engagement, contactez le 02 52 700 982.