Électricité, gaz, bois… Quelle énergie privilégier ?

Jeudi 19/05/2022 - 10:35
Énergies fossiles, énergies renouvelables : Croissance Verte vous guide vers les meilleures alternatives

C’est une tendance qui bouscule le budget des ménages en 2022. Les prix de l’énergie augmentent considérablement. Électricité, gaz, fioul, pétrole : toutes les principales sources d'énergie sont concernées.

De par la conjoncture actuelle (crise sanitaire, conflit Russie - Ukraine et réchauffement climatique) et selon l’ADEME, les ménages consacreront, cette année, près de 8,5% de leurs budgets à leurs factures énergétiques. Les dépenses énergétiques s’envoleront de 400€ pour atteindre les 2 800€ en 2022, selon une évaluation de l’assureur-crédit Allianz Trade. 

Ainsi, entre la hausse des prix de l'électricité, du gaz et du pétrole, la précarité énergétique et la conscience écologique, il s’avère être une priorité de réaliser des économies d’énergie pour les ménages. Pour diminuer les factures et alléger son budget énergétique, certains gestes écoresponsables deviennent un réflexe. Toutefois, (cela concerne une majorité des biens en France), effectuer des travaux de rénovation énergétique reste l’étape incontournable pour réduire significativement ses dépenses énergétiques.

Énergies renouvelables, énergies fossiles… Les sources d’énergie existantes sont nombreuses. Alors, que faut-il privilégier lors de vos travaux de rénovation énergétique ? 

 

Les énergies fossiles sont-elles déjà dépassées ?

Entamer des travaux pour réaliser des économies d’énergie est un travail de longue haleine.  Dès lors, le recours aux énergies fossiles n’est plus la solution à privilégier puisque ces dernières ont beaucoup de mal à prendre le pas de la transition énergétique. 

Les énergies fossiles telles que le pétrole, le gaz et le charbon sont disponibles en quantités limitées et représentent, aujourd’hui, 80% de la consommation énergétique mondiale. Elles sont, par définition, non renouvelables à une échelle de temps humaine et constituent un stock d’énergie qui s’épuise au fil des années. 

  • Le fioul, une énergie de plus en plus délaissée pour chauffer la maison

D’ici mi-2022, les Français ne pourront plus s’équiper de chaudières au fioul. Considérées comme polluantes et trop coûteuses pour les ménages et favorisant la précarité énergétique, le gouvernement a pris la décision, lors de la convention citoyenne pour le climat, d’en limiter l’utilisation. Désormais, il sera donc interdit d’installer des chaudières au fioul dans les logements neufs ainsi que de remplacer une chaudière existante par ce type de chauffage. Une chaudière en panne devra être remplacée par une installation plus vertueuse. 

  • Le gaz, une source fortement émettrice de gaz à effet de serre

Il s’agit d’une source d’énergie polluante, particulièrement néfaste pour notre planète, dont la production et le coût sont de plus en plus problématiques. Depuis 2005, le prix du gaz a augmenté de 136%. Cette hausse est due aux réserves limitées de la France et au 99% de gaz importé, dont le prix évolue en fonction de l’offre et de la demande sur le marché européen et mondial. 

  • Le pétrole, premier facteur de pollution

Le pétrole représente à lui seul 35% de la consommation énergétique à l’échelle mondiale, il représente le premier facteur de pollution. L’extraction, la transformation et le transport du pétrole libèrent des composés toxiques au cours des différentes étapes de son exploitation. En France, ce sont près de 85 000 kilotonnes de pétrole importées et utilisées chaque année comme combustible et matière première. 

A court et moyen terme, le dernier rapport du GIEC appelle à diminuer les consommations et substituer les énergies fossiles par de l’électricité bas carbone (nucléaire, hydraulique, solaire, éolien, etc.), des énergies renouvelables (l’énergie hydraulique, la biomasse, la géothermie, etc) et de l’hydrogène pour permettre de décarboner l’intégralité de nos usages.

 

Quelles sont les énergies renouvelables ?

Contrairement aux énergies fossiles dont les stocks s'épuisent au fil des années, les énergies renouvelables proviennent de sources que la nature renouvelle en permanence. Celles-ci sont considérées comme des énergies "propres" et "vertes" car leur exploitation engendre peu d'émissions et de déchets polluants. Le 23 juillet 2021, le ministère de la transition écologique a publié les chiffres clés des énergies renouvelables pour l’année 2020. Les énergies renouvelables représentent 13,1% de la consommation d'énergie primaire et 19,1% de la consommation finale brute d'énergie en France. Une croissance régulière mais en dessous des objectifs fixés à 32% d’ici 2030. Alors, quelles énergies renouvelables utiliser au détriment des énergies fossiles ?

  • L’énergie solaire

Nous le savons, la lumière et la chaleur produites par le soleil peuvent être converties en électricité ou en chaleur. En installant, par exemple, des panneaux solaires sur le toit de votre maison, vous avez la possibilité d’alimenter vos appareils électriques et d’assurer une partie de la production de chauffage et d’eau chaude sanitaire. 

Prix : Le prix moyen des panneaux solaires (pose comprise) est estimé à 9000€ pour une installation de 3 kWc, 14 000€ pour une installation de 6 kWc et 19 000€ pour une installation de 9 kWc. 

Coût d’1 kWh en mai 2022 : 15,82€

  • La biomasse et le bois

La biomasse correspond à toutes les matières organiques d’origine animale, végétale ou bactérienne (bois, sciures, écorces, pailles, etc.) qui peuvent s’utiliser comme énergie. Dans les foyers, la biomasse est exploitable grâce à une chaudière à biomasse qui alimente vos radiateurs mais aussi votre eau chaude sanitaire. 

Prix : L’installation d’une chaudière biomasse coûte entre 4000€ et 15 000€.

Coût d’1 kWh en mai 2022 : 4,34€

Le bois est également une source d’énergie renouvelable que vous pouvez facilement utiliser chez vous. Son utilisation est essentiellement destinée au chauffage de votre maison en hiver. Nous vous conseillons d’utiliser un bois sec et non traité, coupé et transformé localement et de préparer vos bûches en les fendant et en retirant l’écorce. Il est également indispensable de privilégier les labels FSC (Forest Stewardship Council) et  PEFC (Programme for the Endorsment of Forest Certification Schemes), car ces labels vous assurent d'acheter du bois issu d'une gestion forestière « durable » et qui ne participe pas à la déforestation.

Prix : Le prix de l’installation d’une chaudière à bois varie entre 500€ et 3000€.

Coût d’1 kWh en mai 2022 : 5,99€

  • La géothermie

Cette solution écologique, performante et économique consiste à utiliser la chaleur renouvelable contenue dans le sol pour produire de l’énergie. Une fois que l’énergie est récupérée, des installations spécifiques, comme la pompe à chaleur, se chargent de la transformer en électricité et en chaleur. 

Prix : Le prix d’une pompe à chaleur géothermique varie entre 7 000 € et 20 000 €.

Coût d’1 kWh en mai 2022 : 5,28€

  • Le biométhane

Le biométhane est un gaz 100% naturel produit à partir de déchets issus de l’industrie agro-alimentaire, de la restauration collective, de déchets agricoles et ménagers ou encore de boues de stations d’épuration. Une fois odorisé et contrôlé par GRDF, le biométhane peut être injecté dans le réseau de distribution : chauffage, cuisson, production d’eau chaude, carburant, etc. 

Prix : Pour produire du biogaz soit-même, des cuves recevant les déchets organiques doivent être installées, ce coût varie entre 1000€ et 8000€. 

Coût d’1 kWh en mai 2022 : de 4,50€ à 12,5€ selon la capacité et les caractéristiques de l’installation. 

 

Tour d’horizon des principaux avantages et inconvénients : 

Energies renouvelables : avantages et inconvénients

Si les sources énergétiques citées sont gratuites et renouvelables, les services et équipements associés ont un coût. Pour inciter aux travaux de rénovation énergétique, l’Etat propose ainsi différentes aides vous permettant de voir une partie de vos frais pris en charge : l’éco-prêt à taux zéro, MaPrimeRénov’, les CEE, la TVA à 5,5%, etc. 

 

Comment être autonome en énergie ?

L’autoconsommation permet de tendre vers l’autonomie énergétique tout en étant acteur de sa propre consommation. Autrement dit, l’autoconsommation vous permettra de consommer votre propre production d’électricité, via par exemple une installation solaire photovoltaïque.

Pour autoconsommer votre électricité, vous pouvez installer des panneaux photovoltaïques sur le toit de votre logement pour que ces derniers captent la lumière du soleil et la transforment en électricité. L’électricité peut alors servir à alimenter vos appareils électriques, et vous réduisez ainsi votre recours au réseau public de distribution. 

Rendez-vous sur le site du gouvernement “photovoltaique.info” pour suivre toutes les actualités ! 

  

Il n'existe pas de solution unique, le choix des énergies à privilégier pour votre logement dépendra de nombreuses caractéristiques. Pour réaliser une rénovation énergétique performante, il est important de planifier ses travaux dans le bon ordre. Croissance Verte vous accompagne de A à Z dans votre travaux de rénovation énergétique en vous apportant des conseils neutres et objectifs.   

 

Vous êtes un particulier et vous souhaitez vous tourner vers des énergies renouvelables pour votre logement ? Contactez nos conseillers Croissance Verte au 02 52 700 982.

 

Conseils

Pour vous faire accompagner dans vos travaux de rénovation, nos conseillers Croissance Verte, experts en rénovation énergétique sont à votre disposition pour répondre à toutes vos questions. Croissance Verte, partenaire de confiance, est à même de vous accompagner de A à Z dans votre projet. N’hésitez pas à contacter nos équipes. Ce service est gratuit et sans engagement, contactez le 02 52 700 982.